Les boxes pieds-poings à Rouen et en Haute-Normandie

Les boxes pieds-poings à Rouen et en Haute-Normandie

Le MUAY-THAI pour les enfants

Le MUAY-THAÏ ou BOXE THAILANDAISE comme on l'appelle en France, est un sport de combat qui peut effrayer les  parents par sa terminologie, car le mot BOXE s'associe le plus souvent d'images suffisamment violentes et dissuasives pour que ces derniers refusent catégoriquement que leurs enfants pratiquent cette activité sportive.

 

 

 

 

 

Cette image négative de la boxe, et ce quel que soit le style de boxe, est compréhensible lorsqu'on voit certains combats, ou le visage de certains boxeurs en fin de carrière, sans parler de leur état de santé tant physique que psychique, mais il faut bien faire la part des choses entre le sport de compétition (la boxe amateur , la boxe professionnelle) et la boxe de loisir qui une activité sportive non axée sur la compétition où chacune et chacun peut progresser techniquement et physiquement à son rythme.

 

La compétition, quelque soit le sport, n'est pas une activité anodine du point de vue physique et pshychique.

Elle présente bien entendu de nombreux intérêts tant sur le plan  psychique de l'individu (estime de soi, assurance,responsabibité,investissement, courage, ténacité, etc, etc...) que sur le développement des qualités athlétiques et motrices (force, vitesse, puissance, coordination etc, etc...), mais elle est également très traumatisante et stressante au niveau physique et émotionnel.

 

Plus le niveau de compétition est élevé, plus le sportif est soumis à une pression psychique et à des charges de travail épuisantes pour l'organisme, sans oublier les risques de blessures diverses engendrés par la pratique elle même.

A partir de ce constat, il est évident que l'on peut se demander s'il est raisonnable et responsable de faire faire de la compétition de haut niveau à des enfants, notamment avec toutes les heures d'entraînement que celà suppose.

Mais ceci est un autre débat...

 

Revenons au sujet de cet article: la pratique du Muay-Thaï en tant que sport loisir présente-t-elle un intérêt réel pour les enfants ?

 

Au travers de la pratique du Muay-Thaï , l'enfant passe du monde virtuel de sa console de jeux au monde réel de la salle d'entraînement et découvre entre autre chose que le Muay-Thaï est régi par un code de conduite qui implique en premier lieu, le respect d'autrui (les partenaires d'entraînement), de l'enseignant, de l'équipement et des lieux.

 

 
 

 

 

 

L'un des premiers signes de respect étant le salut traditionnel qui s'effectue en début et en fin de chaque entraînement.

 

 

 

 

 

 

Ce code de conduite implique aussi une rigueur et de la discipline, même si les situations pédagogiques proposées restent le plus souvent ludiques.

L'enfant apprend à faire la part des choses et sait lorsqu'il doit recentrer son attention.

 

L'enfant turbulent ou impulsif apprendra à gérer son tempérament et prendra conscience que s'expliquer à  coups de pied ou de poings dans la cour de récréation est un jeu qui peut finir très mal.

Alors que l'enfant timoré prendra confiance en lui en  découvrant qu'il est capable de frapper aussi fort dans les punching-balls que ses copains d'entraînement et de réaliser les mêmes exercices physiques.

 

Lors des séances de Muay-Thaï pour enfants, les situations pédagogiques mises en place favorisent la coopération plutôt que l'opposition.

Se sentant valoriser dans sa pratique sportive, l'enfant va prendre confiance en lui, et mieux trouver sa place au sein du groupe (copains de club), puis à l'extérieur du club.

 

Même si dans le cadre d'une activité de loisir, on ne recherche pas la performance, notamment avec des enfants, la pratique régulière du Muay-Thaï participe de façon efficiente au développement des capacités motrices de ces derniers.

Bien entendu, il ne s'agit pas de faire faire aux enfants des exercices d'adulte en réduisant les charges de travail ou le nombre de répétitions. Bien sûr que non !!!

Les exercices proposés sont avant tout ludiques et ne visent pas à développer tel groupe musculaire (comme on aurait tendance à le faire avec les adultes) ou telle capacité physique, mais au contraire de solliciter un ensemble de groupes musculaires (chaîne musculaire) et de cibler diverses aptitudes physiques(courir, sauter, garder son équilibre, coordonner une suite de geste, etc, etc ...).

 

Autant d'aptitudes transférables dans la vie de tous les jours, car en Thaïlande , le Muay-Thaï est traditionnellement une école du quotidien, c'est d'ailleurs pour celà qu'il est enseigné dans les écoles et les universités.

 

 

 

 

 

Je finirai en conseillant aux parents d'être extrêmement vigilants lors du choix du club et de l'entraîneur, car si le sport peut et doit être un vecteur d'épanouissement, il peut être également l'inverse lorsqu'il n'est pas pratiqué dans de bonnes conditions.

Le sport n'est que l'outil pédagogique, c'est donc celle ou celui qui l'utilise qui lui donnera une orientation constructive ou négative.

 

En sport, le rôle de l'entraîneur, du coach, de l'animateur est déterminant, alors vérifiez en premier lieu que cette personne soit titulaire d'un diplôme d'état lui permettant d'enseigner légalement la discipline sportive en question.

 

Le diplôme d'état reconnu en FRANCE pour le muay-thaï est :

 

le BP JEPS PUGILISTIQUE mention muay-thaï

 

Ce diplôme garantit que son titulaire a suivi une formation en anatomie, physiologie, pédagogie et réglementation du sport dans la spécialité pugilistique mentionnée.

 

Cependant, des millions de personnes ont leur permis de conduire en France et parmi elles certaines sont de vrais dangers publics !!!

Donc, ne vous contentez pas de vérifier le diplôme de l'entraîneur (s'il n'en a pas, cherchez un autre club), demandez à assister à un cours et faites faire un cours d'essai à votre enfant avant toute inscription.

 

N'hésitez pas non plus à visiter plusieurs clubs. Ne vous contentez pas d'aller au plus proche.

 

N'oubliez pas que vous inscrivez votre enfant dans un club de sport de combat et qu'il serait regrétable de "tomber" sur un entraîneur incompétant qui lui fasse faire des exercices inadaptés ou des pseudos techniques de muay-thaï.

L'enfant n'est pas un adulte miniature, donc méfiez-vous des cours où l'entraîneur fait faire les mêmes exercices aux enfants que ceux proposés aux adultes.

 

Il y a malheureusement trop de personnes qui s'improvisent entraîneur de muay-thaï après seulement quelques années de pratique (certains ne sont même pas à la base des pratiquants de Muay-Thaï, mais des pratiquants de full-contact, de kick-boxing etc...), et même si la réglementation du sport cadre formellement les activités pugilistiques, les clubs sont très rarement contrôlés par les instances qui régissent le sport en France, d'où de nombreux abus.

 

C'est donc, à vous, les parents d'être vigilants.

 

 

 

 

 

 

 

 



26/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres