Les boxes pieds-poings à Rouen et en Haute-Normandie

Les boxes pieds-poings à Rouen et en Haute-Normandie

Mais c'est quoi tous ces styles de boxe ??? Je suis larguée !!!

J’ai  envie de faire de la boxe , mais je me perds avec tous ces styles différents, et de toutes façons , je ne sais laquelle choisir !!!

 

 

En effet , ce n’est pas facile pour une néophyte de s’y retrouver .

                                                             
Bien , tâchons de faire simple, et clair en commençant  ce tour d’horizon pugilistique par La BOXE de référence, puisque la plus ancienne, et la plus populaire dans le monde : la boxe anglaise

 

  • La boxe anglaise : la boxe de Rocky  

 

 

 

Ce style de boxe a vu le jour en tant que sport codifié en Angleterre en  1857 . 

                                                                                                                                                
Le noble art comme on le surnomme, ne permet d’utiliser que les coups de poings .                         

Ces techniques de poings (direct , crochet , uppercut) peuvent être portées au visage, et au corps de l’adversaire.

Déjà dans la Grèce antique , il existait un forme de pugilat où les combattants s’affrontaient avec les mains lacées d’une courroie garnie de plomb (cestes).

 

Alors que le ceste avait pour utilité de protéger la main, et de causer des blessures à l’adversaire, le gant de boxe a été conçu pour protéger la main du boxeur, mais surtout pour éviter de blesser l’adversaire.

 

Avant que la boxe soit codifiée par le marquis de Quennsberry, les combats se déroulaient au finish, à mains nues, sans aucune protection, et bien entendu les catégories de poids n’existaient pas encore !!!

 

On peut avoir un petit aperçu de ce que ça pouvait donner dans le film ‘’horizons lointains’’,  avec Tom Cruiz, et Nicole Kidmann.

 

 

  • La boxe thaïlandaise : la boxe de ONG BAK

 

Cette forme de combat est comme son nom l’indique née au pays du sourire, l’ancien royaume du Siam, aujourd’hui la Thaïlande .

                                                                        

Surnommée la science aux huit atouts, la boxe thaïlandaise, ou MUAY-THAI (nom d’origine), permet d’utiliser les 8 armes du corps :

 

-  Les poings

-  Les coudes         
-  Les genoux       
-  Les pieds

 

 

 

 

Cette forme de boxe qui est devenu en l’espace de 30 ans LA BOXE ‘’pieds-poings’’ la plus pratiquée dans le monde est considérée par ses adeptes comme un art martial à part entière car d’une part, elle découle des techniques martiales utilisées il y a un demi-siècle sur les champs de bataille thaïlandais pour repousser, entre autres, les tentatives d’invasion du Siam par les Birmans, et d’autre part, parce qu’un code éthique d’inspiration bouddhiste régit le muay-thaï (notamment en Thaïlande).

 

En compétition de muay-thaï, il est autorisé de porter les coups sur quasiment toutes les parties du corps de l’adversaire (visage, tronc, cuisses) hormis le bas-ventre, et la colonne vertébrale.             

Les combats amateurs se font avec des protections (casque ,plastron , protège-tibias, coquille, protège-dents, et gants de boxe).

                                                                                                    
Les combats professionnels se font sans protections autres que le protège-dents  la coquille, et les gants de boxe .

A propos de gants de boxe, il faut savoir que le muay-thaï ne les a adopté que très tardivement dans les années 1930 sous l’influence de la boxe anglaise.

Avant le nak-muay (boxeur  thaï) avait les mains bandées de cordon de chanvre. 

                                                                                                             
Les instances sportives thaïlandaises de l’époque se sont  inspirées du règlement sportif de la boxe anglaise pour codifier le muay-thaï, et en faire aussi un sport de compétition moderne avec notamment l’adoption définitive du ring, des catégories de poids, et la division du combat en 5 rounds de 3 minutes.

 

 

  • La boxe américaine ou full-contact : la boxe de Chuck Noris

Ce style de boxe ‘’pieds-poings’’est né aux U.S.A il y a une petite trentaine d’année d’où son nom boxe américaine.

 

En France on utilise aussi l’appellation full-contact qui veut dire plein contact en opposition au light-contact (contact léger = les coups sont contrôlés).

 

 

 

 

Cette boxe a été conçue par des champions américains de karaté, ou de taekwon-do qui voulaient tester leur efficacité dans un combat réaliste où les coups de poings, et de pieds pourraient être portés à pleine puissance, d’où le terme de full-contact.                                                                       

Les techniques de pieds utilisées en full-contact sont similaires à celles du karaté, et le port des gants de boxe à fait dériver les techniques de poings du karaté vers les techniques de poings de la boxe anglaise.

Le full-contact, ou boxe américaine n’autorise donc que les coups de pieds au dessus de la ceinture, et les coups de poings au visage, et au corps.

 

Au début les combats de full-contact se déroulaient sur tatamis comme au karaté, les compétiteurs torse nu, et en pantalon de kimono portaient un casque de protection en mousse, des protège-tibias, des protège-pieds, et des gants spécialement conçus pour ce sport.

 

Aujourd’hui la tenue, et l’équipement sont quasiment les mêmes, le pantalon de kimono est devenu un pantalon de full-contact, et les protections de mousse ont très peu évolué dans leur conception.

Seules les protections de mains ont été abandonnées pour des gants de boxe traditionnels.

 

Il faut savoir qu’outre atlantique (U.S.A), les appellations full-contact, et boxe américaine n’existent pas !!!

Là-bas on appelle ce sport le kick-boxing, c'est-à-dire la boxe ‘’pieds-poings''.   

   

Aux U.S.A, on aura en fonction du règlement de compétition :   

     

 a) le kick-boxing without low-kicks.

 C'est-à-dire le kick-boxing sans coups de pieds dans les cuisses, autrement dit en France : le full-contact (ou boxe américaine). 

 

     b) le kick-boxing with low-kicks.

C'est-à-dire avec les coups de pieds dans les cuisses autorisés.     

Ce que nous en France nous appelons le kick-boxing.

 

Oh la ,la ça devient compliqué ! Vous êtes toujours là ? O.K , alors restez bien concentrés.

 

 

  • Le kick-boxing : la boxe de …  J.C  

J.C ???  jean Claude VanDamne voyons !!!   

                                                                                                    

Dans les années 60 , les Japonais découvrent le muay-thaï, et désirent promouvoir cette forme de boxe au Japon, et pourquoi pas dans le monde. 

                                                                                          

Mais , car il y a un mais …Le muay-thaï étant trop influencé par les rites bouddhistes, et l’appellation muay-thaï pas assez commerciale au goût des promoteurs japonais, ceux-ci vont supprimer le ram-muay (danse rituelle sur le ring avant chaque combat) ainsi que l’orchestre qui rythme les actions des boxeurs thaïlandais sur le ring, et pour finir appeler cette version japonaise du muay-thaï : Le kick-boxing.  

                                                                                                                                              
Le kick-boxing japonais ou comment spolier l’art martial traditionnel, et culturel d’un pays pour en faire un nouveau produit plus commercial !!!

 

Vous imaginez la tête des Thaïlandais lorsqu’ils virent ce que les promoteurs japonais avaient fait de leur art. 

                                                                                                 
Depuis lors, la riposte des Thaïlandais à cet outrage se poursuit sur les rings du monde entier où à chaque occasion les boxeurs thaïlandais mettent un point d’honneur à rappeler aux kick-boxeurs japonais qu’ils sont les maîtres incontestés, et incontestables de leur art.

 

Depuis les années 60, le kick-boxing a beaucoup évolué techniquement, mais aussi dans son règlement de compétition .

Aujourd’hui le terme kick-boxing désigne dans le monde entier un style de boxe hybride, où sont autorisées toutes les techniques de pieds au visage, au corps, et dans les cuisses (low-kicks), ainsi que toutes les techniques de poings au visage, et au corps .   

                                                  
En Europe, lors de certains combats internationaux, les règles de compétition peuvent être celles en vigueur au Japon (K1 rules), et dans ce cas précis, les coups de genoux sans saisies sont autorisés.

 

Lors des combats professionnels, la tenue du kick-boxeur est la même que celle du boxeur thaï, c'est-à-dire un short, et pour toute protection un protège-dents  une coquille, et bien entendu des gants de boxe.

 

 

  • La boxe française : la boxe des brigades du tigre

 

 

 

Certains l’appelle avec affection la boxe de grand papa .

C’est la boxe de chez nous.

La boxe de nos titis des rues qui  dans les années 1800 ,réglaient leurs différends à coup de souliers ferrés, d’où  à cette époque les noms très évocateurs de chausson  (sud de la France), et de savate (nord de la France).

 

C’est seulement vers 1832 que Charles Lecour s’inspire de la boxe anglaise, et intègre les techniques de poings aux techniques de pieds du chausson, et de la savate : la boxe française est née.

                                                                                                                                                          

Lorsque quelques années plus tard, Joseph Charlemont publie le premier traité de boxe française, cette science du combat née dans la rue devient un art du combat codifié.

 

Le tireur de boxe française, comme on appelle l’adepte de cet art, peut utiliser ses poings pour frapper au visage, et au corps mais également ses pieds pour porter des coups au visage, au corps, et jambes de son adversaire.  

                                                                                 
Il est à noter qu’en boxe française, les pratiquants portent des chaussures spécialement conçues pour ce sport ce qui nous rappelle que cette boxe est née dans les rues pavées de nos villes.

Les tireurs portent également des gants de boxe, une coquille et un protège-dents.

Autrefois , le collant noir à la ’’frères Jacques ‘’ était de rigueur et cette tenue un brin vieillotte a été remplacée par la combinaison en lycra.

 

Sport académique par excellence, la boxe française est très bien implantée dans le milieu universitaire et scolaire.

Ce sport reste cependant relativement confidentiel au niveau international par rapport aux autres styles de boxe.

 

 

Voilà, on a fait un petit tour rapide du monde de la boxe et encore on aurait pu aussi citer la boxe birmane, la boxe chinoise (le kung-fu), et j’en oublie ...

                                                                                              
En fait, la question est : laquelle choisir ?

 

1 ) ça va dépendre de tes motivations.

 

Si c’est juste pour te maintenir en forme , toutes ces boxes se valent.

Après c’est une question de goût : avec coups de pieds , sans coups de pieds ? avec coups de genoux ou sans ? etc …

 

 

 

 

Si tu veux acquérir de la souplesse , c’est évident qu’il faudra t’orienter vers les boxes '’pieds-poings’’, mais si tu as des problèmes de genoux par exemple, il serait préférable que tu fasses de l’anglaise.

 

2 ) si les techniques spectaculaires (style coups de pieds à la Vandamne) t’attirent, le full-contact va te plaire bien que la boxe française ne soit pas mal non plus question jambe en l’air !

 

3 ) si tu es du genre plutôt brute de coffrage, de celles qui aiment aller à l’essentiel sans fioritures,le muay-thaï ou le kick-boxing c’est pour toi à condition que ça ne te dérange pas te balader en short devant tous ces mecs !!!

 

 

 

 

4 ) si tu es du style à toujours avoir les pieds gelés, ou que tu les trouves très vilains, tu as le choix entre la boxe française, et la boxe anglaise.

 

5 ) si tu en as assez de faire brancher par tous ces beaufs sans oser broncher, toutes ces boxes te donneront de l’assurance.

Après, à toi de garder les pieds sur terre, et la tête sur les épaules Clin d'œil !!!

 

6 ) tu veux apprendre à te défendre.

 

C’est la femme avant tout qui fera la différence !!!                 

Si tu crois en toi, quel que soit le sport de combat que tu choisiras, tu seras efficace.

Cependant certains styles de boxe, par leur histoire, et leur approche du combat, conviennent particulièrement à la morphologie, et aux qualités physiques des femmes, telle la boxe française avec la précision de ses coups de pieds portés du bout de la chaussure.

Un petit pointard au plexus solaire avec une chaussure, ça fait très mal et pas besoin de peser 80 kg !!!

                                        

En combat rapproché les coups de coudes, et de genoux du muay-thaï ne nécessitent aucune force physique pour mettre un opposant hors d’état de nuire rapidement .                                    

Mais encore une fois l’important c’est ton attitude, et la confiance que tu auras développée en toi  par ta pratique qui seront  déterminantes en cas de situation conflictuelle.

 

7 ) tu ne supportes par l’odeur de la sueur.

 

Alors là c’est mal parti parce que généralement dans les salles de boxe ça ''moufte'' !!! , et je n’évoque même pas le parfum de soquettes fatiguées.

 

En plus,pas mal de mecs remettent le même t-shirt d'une séance à l'autre sans passer par la case lessive Incertain ...

 

 

8 ) tu n’as pas envie de balader avec plein de bleus sur les tibias ou les cuisses .

 

Ne t’en fais pas pour tes tibias, à l’entraînement tout le monde porte des protège-tibias.

Mais si tu es du style à marquer facilement, c’est vrai qu’il serait préférable d’éviter les boxes où les coups de pieds sont autorisés dans les cuisses, et de t’orienter vers le full-contact, ou la boxe anglaise.

 

 

9 ) Coquette voire un peu fashion victime sur les bords , tu aimes soigner ton look dans toutes les situations.

                                                                                                                                                
Saches que si tu optes pour la boxe thaïlandaise, le kick-boxing, ou la boxe anglaise l’épilation des gambettes sera de rigueur car ces 3 boxes se pratiquent en short à moins bien sûr d’être une adepte du retour au naturel version teutonne. 

                

Sinon il te reste le full-contact, et la boxe française si tu préfères le port du pantalon.

 

 

10 ) tu adores tes jolis ongles longs.

 

Tu vas vite te rendre compte que déjà pour serrer le poing ce n'est pas pratique du tout, et que ça devient quasiment mission impossible quand tu portes des gants de boxe.

 

Si tu tiens absolument à les garder, oriente toi vers le kung-fu ... Les griffes du dragon, ça déchire !!!

 

 

 

 

11 ) tu as envie de faire de la boxe , mais pas de te faire casser le nez ... Normal , comme tous les boxeurs ou boxeuses !!!

                                                                                                                                    
Rien à craindre car d’une part en boxe loisir, les coups ne sont pas réellement portés? et d’autre part, tu auras toujours la possibilité de porter un casque avec une barre de protection au niveau du visage.  

                                                                                                                                        
En tous cas l’histoire de se faire casser le pif à l’entraînement pour pouvoir faire de la boxe c’est du pipo !!!

 

C’est généralement en compétition que ce type d’incident peut arriver, bien que la majorité des compétiteurs en boxe pieds-poings n’ait jamais eu de fracture du nez.

 

 

12 ) Toujours dans le rayon coquetterie, le port du protège-dents. 

                                                

Le port du protège-dents est obligatoire à l’entraînement dès que l’on travaille avec un partenaire (une dent est si vite ébréchée).   

                                                                                                                                                   
Si tu as toujours rêvé d’avoir de grosses lèvres pulpeuses façon Emmanuelle Béart, tu vas être servie !!!

Tu vas te retrouver avec une avancée proéminente de la lèvre supérieure qui te rappellera que le chimpanzé n’est pas un si lointain cousin, et si en plus tu dois t’adresser au beau jeune homme qui te sert de partenaire, alors là, c’est le drame; car non seulement il ne va rien comprendre à ce que tu bafouilleras mais en plus, une fois sur deux, il se prendra un méga postillon en pleine poire.

 

Tu l’as bien compris, la boxe ne sublime pas toujours la féminité...

 

 

13 ) est-ce que tout le monde peut faire de la boxe ?

 

Tout d’abord , il te sera indispensable de présenter un certificat médical attestant que tu peux pratiquer ce sport pour pouvoir t’inscrire dans un club de boxe.

 

En fait si la pratique de la compétition est soumise à des conditions draconiennes (fond de l’œil , électrocardiogramme), il existe peu de cas interdisant la pratique de la boxe loisir.

 

Si par exemple , tu dois toujours porter tes lunettes, et que tu ne supportes pas les verres de contact, et bien tu ne seras pas autorisée à faire de l’assaut (combat souple où les coups ne sont pas réellement portés), mais rien ne t’empêche de suivre tout le reste de l’entraînement.

 

 

14 ) où puis-je acheter le matériel ?

 

Avant d’acheter quoi que ce soit , demande conseil à l’entraîneur.

Certains entraîneurs imposent tel ou tel type de gants ou de protections.                                       

De plus, pour chaque boxe correspond un type de matériel bien spécifique.

Les gants de boxe de la boxe française sont différents de ceux de la boxe thaïlandaise, et de ceux du full-contact par exemple.

 

 

15 ) Quel club choisir ?

 

Si tu n’y connaît strictement rien, ça va être difficile de te faire une opinion par toi-même, mais tu peux déjà commencer par prendre des renseignements auprès de la fédération de la boxe que tu as choisie, mais aussi contacter la Direction de la Jeunesse & des Sports de ton département, voire même, demander autour de toi si quelqu’un a déjà pratiqué dans ce club. 

                  

Ensuite, le mieux serait de te rendre sur place, et si possible de faire un, ou deux cours d’essai, histoire de voir l’ambiance, et si l’activité correspond à tes attentes .

                                                                                                                                                      
Pour un même style de boxe, les entraînements peuvent être complètement différents d’un club à un autre en fonction de l’entraîneur, et de la vocation du club.

Aussi n’hésite pas à en visiter plusieurs et à comparer.

 

De toutes façons, vérifie bien que l’entraîneur ait un diplôme d’état (pour la boxe française ou anglaise), ou un brevet professionnel pugilistique (pour le muay-thaï, le full-contact ou le kick-boxing), car c’est un gage de compétences professionnelles reconnues, et en France, ces diplômes sont obligatoires pour pouvoir enseigner ces activités contre rémunération.

             

Fais attention avant de te lancer (surtout dans les clubs de province), il y a encore pas mal de mythomanes qui s’improvisent prof de boxe pieds-poings.

N’oublie pas que c’est un sport de contact et ça serait dommage d’en être dégoûtée.

 

 

 

 

La remise en forme et les boxes pieds-poings t'intéressent, consulte le blog suivant :

ROUENFITBOX.blog4ever.com

 

 

http://bihorelboxingclub.blogspot.fr/

Article ajouté avec succès

 



28/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres